Dédicaces - Nicole Besnainou - Artiste peintre et sculpteure - Uzès - Avignon

Dédicaces

                               
    Merci à Lucienne DURAND ( auteure de " Résurgences":pièce de théatre)
                                                           pour ce sympatique propos.


     
    Merci à Chrystel REGORD: artiste peintre pour ce magnifique dessin et ce texte très imagé:


                                                               
                                    




Dessin de la sculpture de Nicole Besnainou. Feutres et stylo

De hautes sculptures noires et granuleuses, légères et puissantes à la fois étaient regroupées, dominant le spectateur. Pleines d’énergie, aux corps inachevés et musclés, en mouvement, elles étaient trois, juchées sur leur longue tige métallique, au milieu de la galerie. J'ai eu envie de les dessiner. Mais la première s'est refusée de se révéler à moi. La lumière n'était pas suffisante pour que je capte les contrastes. Les ombres se mêlaient au grès noir. La seconde, face à moi, pleine de fureur, féroce même, s'imposa alors ! Bouche ouverte, sourcils froncés, corps vrillé, la voici qui prend place dans mon carnet.

Merci Nicole de l'avoir créée.



Pour l'exposition qu'elle propose à la médiathèque de Montaren et Saint Médiers,
Nicole Besnainou a choisi le titre « Sur ma route... »
 


Ses œuvres, peintures et sculptures, nous invitent en effet à mettre nos pas dans ceux de l'artiste,
qui se définit elle-même comme « rêveuse et voyageuse, parcourant le monde son objectif en bandoulière, gardant en mémoire et figeant des instants de vie ».
De retour dans son atelier d'Uzès,
les images, rapportées d'Afrique, d’Inde ou de Bali,
deviennent les supports d'une autre exploration, celle des possibles ouverts par le travail de l'argile,
par la diversité des techniques picturales et des supports.


    
         


                                         Les sculptures, personnages élancés, « odes à la légèreté de l'être »,
                                         ont les visages d'hommes et de femmes qui ont croisé sa route,
                                         visages minutieusement travaillés,
                                         individus tirés de l'anonymat par le regard de l'artiste,
                                         mais aussi reflets d'une humanité immémoriale.
 

Le travail sur toile est en perpétuelle évolution. Il porte une réflexion sur le cadre, petits carrés, souvent effrangés, « carrés de vie » isolant un personnage ; posés sur un tissu plus vaste : trames visibles des étamines, coutils évoquant les anciennes toiles à matelas, imprimés africains ou indonésiens ; eux-mêmes soigneusement encadrés, comme une mise en abyme. Chacun de ces supports réagit différemment à la couleur qui y est appliquée, la texture plus ou moins aqueuse de l'aquarelle laisse place à l'accidentel, la vie n'apporte jamais exactement ce à quoi on s'attend.

 


Nicole Besnainou « navigue vers un ailleurs, chargée d'émotions et nous renvoie un reflet de ses sentiments face à la condition humaine ».


Nous pourrons marcher un instant sur sa route lors de la rencontre avec l'artiste, le vendredi 17 novembre à 18 heures à la médiathèque de Montaren et Saint Médiers.

 

L'exposition sera ensuite visible

Jusqu'au 2 décembre

Les mardis, mercredis et vendredis de 16 à 19 heures

Les samedis de 10 à 13 heures.

(Présence de l’artiste les samedis 25 novembre et 2 Décembre 2017)